Étude clinique multicentrique sur l’intérêt de la mesure des flux coronaires par doppler en peropératoire
Communication orale
Etablissements rattachés à ce résumé :
1) 75 - Paris - A.P.H.P.- Groupe Pitié Salpêtrière - Institut de Cardiologie - Chirurgie CTCV

Auteur principal :
Olivier Maud-Emmanuelle


Co-auteurs :

Laali Mojgan1 / Lebreton Guillaume1 / Barreda-Delgado Eleodoro1 (e.barreda-delgado@sfctcv.org) / Rama Akhtar1 (a.rama@sfctcv.org) / Farahmand Patrick1 (p.farahmand@sfctcv.org) / Demondion Pierre1 (p.demondion@sfctcv.org) / Schoell Thibaut1 (t.schoell@sfctcv.org) / d'Alessandro Cosimo1 (c.dalessandro@sfctcv.org) / Leprince Pascal1 (p.leprince@sfctcv.org) /

Objectifs :

Il est recommandé par les sociétés savantes de mesurer, lors de pontages coronariens en peropératoire, le flux sanguin (transit-time flow mesurent, TTFM) au travers des greffons. Cette pratique permet de détecter d’éventuels problèmes techniques et de prédire les résultats des pontages.
Cette étude a pour but d’étudier l’impact de l’utilisation systématique de ce dispositif au sein de notre pratique quotidienne.

Matériel et méthodes

Dans les 16 centres concernés, seuls les patients bénéficiant d’une revascularisation coronarienne isolée toute artérielle sont pris en compte. L’étude comprend la durée totale d’inclusion et un suivi de 12 mois pour chaque patient.
Le dispositif utilisé est un système de mesure doppler des débits coronaires VeriQ™ et MiraQ™ (Medistim™ / Surg-i-tech™). Trois variables ont été mesurées pour chaque anastomose, dont voici les seuils :
– mean graft flow volume (MGF <15ml/min) ;
– pulsatility index ou index de résistance (PI <3 si territoire coronaire gauche, PI <5 si territoire coronaire droite) ;
– diastolic filling (DF <45%).
À ces mesures, s’ajoute l’analyse de la courbe de flux du greffon (supérieure ou égale à la pression systolique).
Grâce ces résultats, les chirurgiens choisissent de refaire ou non les anastomoses. Il sera ainsi possible de comparer les résultats des mesures et les évènements indésirables survenus en postopératoire immédiat, à 30 jours et à 1 an.

Résultats

Les premiers résultats concernent seulement 100 patients inclus dans notre centre, soit environ 350 anastomoses, dont 38 n’ont pu être évaluées à cause de difficultés d’accès (luxation, fragilité…). Si les seuils étaient atteints, l’anastomose était systématiquement refaite et recontrôlée.

Conclusions

L’analyse des résultats préliminaires laisse penser que cette nouvelle pratique est efficace. À terme, l’étude permettra d’en évaluer le bénéfice en vue de généraliser son utilisation.

Mots-clés :
Pontage coronarien, chirurgie (CABG, surgery), Soins préopératoires (Preoperative care), Pontage coronarien, greffon artériel (CABG, arterial grafts), Base de données (Database),