Fonctionnement stable, à moyen terme, de la valve aortique, bicuspide ou tricuspide, dans le remplacement complet de la racine aortique
Communication orale
Etablissements rattachés à ce résumé :
1) 63 - Clermont-Ferrand - C.H.U. - Hôpital G. Montpied - Service de Chirurgie Cardio-Vasculaire

Auteur principal :
Sawadogo Adama


Co-auteurs :

D'Ostrevy Nicolas1 / Sawadogo Adama1 / Farhat Mehdi1 (m.farhat@sfctcv.org) / Camilleri Lionel1 (l.camilleri@sfctcv.org) /

Objectifs :

Le remplacement complet de la racine aortique avec conservation de la valve nécessite (RC) fréquemment une geste de valvuloplastie, ce d’autant que la valve est bicuspide. Les résultats de cette chirurgie et la stabilité de la réparation valvulaire ont été rétrospectivement comparés en fonction de la morphologie de la valve bicuspide (B) ou tricuspide (T).

Matériel et méthodes

De 2003 à 2018, 140 patients (pts) consécutifs (37 B et 103 T) ont eu une chirurgie de RC. L’âge moyen était de 56,3 ± 3 ans (B : 48,5 ± 11,6 ; T : 59,1 ± 11,8 ; p<0,001). La classe NYHA moyenne était de 1,6 ± 0,6 (B : 1,4 ± 0,5 ; T : 1,7 ± 0,7 ; p=0,04). La proportion d’insuffisances aortiques était de 38% dans le groupe B versus 58% pour le groupe T (p<0,001). La fraction d’éjection du ventricule gauche (FEVG) était conservée dans les deux groupes (61,2 ± 8,6). Une plastie valvulaire aortique était réalisée pour tous les patients du groupe B et 73% des pts du groupe T (p<0,001). Le suivi clinique et échocardiographique était effectif pour 96% des pts pour une durée moyenne de 5,02 ans (extrêmes : 6 mois – 14,3 ans).

Résultats

La mortalité hospitalière était nulle dans le groupe B et de 2% dans le groupe T (p=1,0). Les résultats cliniques et échocardiographiques étaient similaires dans les deux groupes : tous les patients étaient en classe NYHA I ou II, la FEVG moyenne était de 65% dans le groupe B et 60,3% dans le groupe T. Aucun patient n’avait une insuffisance aortique >grade II et le gradient moyen était respectivement de 9 ± 4 et 6 ± 2 mm Hg pour les groupes B et T (p<0.001). La mortalité à moyen terme concernait 14 pts (10%) incluant 2 pts du groupe B et 12 pts du groupe T. Quatre patients du groupe T ont été réopérés : 3 pour infection (Bentall 2, TAVI 1) et 1 pour plastie mitrale. Des complications tardives survenaient chez 4 patients (B : 1; T : 3).

Conclusions

Le remplacement complet de la racine aortique avec conservation de la valve assure, à moyen terme, un fonctionnement stable de la valve aortique moyennant une forte proportion de valvuloplastie.

Mots-clés :
Valve aortique (Aortic valve), Anévrysme aortique (Aneurysm, aortic), Racine aortique (Aortic root), Réparation valve aortique (Aortic valve, repair),