Impact de l’unité mobile d’assistance circulatoire et/ou respiratoire sur la mortalité des assistances circulatoires et/ou respiratoires de courte durée
Communication orale
Etablissements rattachés à ce résumé :
1) 49 - Angers - C.H.U. d'Angers - Service de Chirurgie Cardio-Vasculaire et Thoracique
2) 49 - Angers - C.H.U. d'Angers - Département de réanimation médicale

Auteur principal :
Eid Maroua


Co-auteurs :

Dang Van Simon1 / Fouquet Olivier1 / Pierrot Marc2 () / Binuani Jean-Patrice1 (p.binuani@sfctcv.org) / Satar Mortaza2 () / Pinaud Frédéric1 (f.pinaud@sfctcv.org) / Mercat Alain1 () / Baufreton Christophe1 (c.baufreton@sfctcv.org) /

Objectifs :

L’unité mobile d’assistance circulatoire et/ou respiratoire (UMAC-R) projette en urgence une équipe médicochirurgicale capable d’implanter un circuit d’assistance circulatoire et/ou respiratoire et de rapatrier un patient dans une unité de réanimation référente.

Matériel et méthodes

Analyse rétrospective de l’activité de l’UMAC-R de notre CHU entre 2009 à 2018. Tous les patients en ayant bénéficié ont été inclus. Cette activité a été comparée à celle des assistances veino-artérielles (VA) et veinoveineuses (VV) intrahospitalières (intraH) pendant cette période. Les assistances post-cardiotomie ont été exclues. Le critère de jugement principal était la mortalité des patients à 30 jours.

Résultats

Trente-huit patients ont bénéficié de l’activité de l’UMAC-R ; 67 patients ont été implantés dans le groupe intraH. L’UMAC-R avait un rayon d’activité de 5 à 94 km. Il n’existait pas de différence entre les deux groupes concernant l’âge (UMAC-R : 49±15 ans ; intraH : 53±15 ans ; p=0,217). Les deux groupes différaient en terme d’antécédents vasculaire (p=0,039) et d’obésité (IMC>30, p=0,008). Les indications d’assistance étaient : SDRA (pneumopathie virale ou bactérienne), défaillance cardiaque (choc cardiogénique, myocardite, intoxication médicamenteuse), défaillances mixtes (embolie pulmonaire). Elles différaient entre les deux groupes (p=0,007). Le groupe UMAC-R comprenait 7 (18,5%) assistances VA et 31 (81,5%) assistances VV. Le groupe intraH comptait 30 (44,8%) assistances VA et 37 (55,2%) assistances VV avec une différence entre les groupes (p=0,009). La durée médiane d’assistance était de 6 j [3;12] pour le groupe UMAC-R et 3 j [1;10] pour le groupe intraH sans différence significative (p=0,187).
16 (42%) décès à 30 j ont été rapportés dans le groupe UMAC-R contre 32 (48%) dans le groupe intraH, sans différence entre eux (p=0,576).

Conclusions

Le recours à l’UMAC-R comparativement aux assistances intraH n’a pas modifié la mortalité des assistances VA ou VV.

Mots-clés :
Assistance circulatoire temporaire (Circulatory assistance, temporary), Mortalité (), CEC, assistance respiratoire (ECMO) (CPB, respiratory support (ECMO)), Réanimation (Resuscitation),