Intérêt de la radiologie interventionnelle dans la prise en charge postopératoire d’une endocardite infectieuse compliquée : à propos d’un cas
Communication orale
Etablissements rattachés à ce résumé :
1) 51 - Reims - C.H.U. - Hôpital R. Debré - Service de Chirurgie thoracique et Cardio-Vasculaire
2) 51 - Reims - C.H.U. - Hôpital R. Debré - Service de medecine interne, maladies infectieuses, immunologie clinique
3) 51 - Reims - C.H.U. - Hôpital R. Debré - Service d'imagerie Médicale

Auteur principal :
Marticho Paul


Co-auteurs :

Rubin Sylvain1 / N'GUYEN YOHAN2 / Di Cesare Alessandro1 (alessandrodicesare84@gmail.com) / Mora Soize Caroline3 (cmora@chu-reims.fr) / Saade Yves-Assad1 (y-a.saade@sfctcv.org) / Poncet Anne1 (aponcet@chu-reims.fr) / Bani Sadr Firouze2 (fbanisadr@chu-reims.fr) / Ruggieri Vito-Giovanni1 (v-g.ruggieri@sfctcv.org) /

Objectifs :

Illustrer l’intérêt et la place de la radiologie interventionnelle dans la prise en charge en urgence d’une endocardite infectieuse mitrale compliquée en postopératoire de rupture d’anévrysme infecté de l’artère splénique.

Matériel et méthodes

Un adulte de 75 ans, suivi pour altération de l’état général avec fièvre fluctuante, sueurs nocturnes associées à un syndrome inflammatoire inexpliqué marqué par une monocytose, une anémie inflammatoire et hypergammaglobulinémie polyclonale, est hospitalisé pour bilan suite à l’apparition d’un purpura pétéchial associé à un œdème des membres inférieurs. Les antécédents sont marqués par une HTA, une insuffisance valvulaire mitrale grade II.
L’hémoculture est positive à Streptococcus Sanguinis multisensible.
L’ETT et l’ETO trouvent une valve mitrale fortement remaniée siège de plusieurs végétations centimétriques mobiles associées à une insuffisance valvulaire grade III. L’IRM cérébrale est en faveur d’une ischémie récente constituée dans le territoire cérébelleux. La TDM thoracoabdopelvienne est sans particularité. Le PET-Scan trouve une sinusite maxillaire droite associée à un foyer de spondylodiscite de L5-S1. L’antibiothérapie adaptée par amoxicilline et gentamycine est débutée. La chirurgie de remplacement valvulaire mitrale par prothèse biologique est réalisée en urgence. Les suites postopératoires immédiates ont été simples.
À J5, le patient présente un état de choc. L’ETT de contrôle est normale. La TDM thoracoabdopelvienne réalisée en urgence trouve un hématome splénique rompu en intrapéritonéal sur saignement actif d’une branche distale de l’artère splénique associé à un infarctus segmentaire du rein droit. L’indication d’une embolisation sélective de cette artère en urgence est retenue, ce qui a permis de rétablir un état hémodynamique satisfaisant et d’arrêter le saignement.

Résultats

L’évolution est favorable sans recours à la splénectomie. L’antibiothérapie adaptée est instaurée pendant 3 mois. Les TDM de contrôle à J9 et à J90 objectivent l’amélioration du foyer d’infarctus iatrogène de la rate et la régression de l’image d’infarctus segmentaire du pôle inférieur du rein droit ainsi que celle de la spondyloascite de L5-S1. La durée totale de l’hospitalisation dans notre service est de 16 jours.
À 1 an, le patient a bénéficié d’une implantation d’un stimulateur cardiaque pour un BAV complet documenté par un Holter ECG réalisé suite à un malaise.

Conclusions

Mots-clés :