La pneumonectomie de totalisation pour les cancers bronchiques non à petites cellules
Communication orale
Etablissements rattachés à ce résumé :
1) 67 - Strasbourg - C.H.U. - Nouvel Hôpital Civil - Service de Chirurgie Thoracique
2) 25 - Besançon - C.H.U. - Hôpital St Jacques - Centre d'Investigation Clinique

Auteur principal :
Guinard Sophie


Co-auteurs :

Olland Anne1 / Puyraveau Marc2 / Seitlinger Joseph1 (jo.seitlinger@gmail.com) / Falcoz Pierre-Emmanuel1 (p-e.falcoz@sfctcv.org) / Massard Gilbert1 (g.massard@sfctcv.org) /

Objectifs :

Nous avons évalué les suites postopératoires et la survie après pneumonectomie de totalisation pour cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC).

Matériel et méthodes

Nous avons repris de manière rétrospective toutes les pneumonectomies de totalisation réalisées dans notre centre pour CBNPC du 1er janvier 1999 au 31 décembre 2015. Les suites postopératoires, la survie globale et la survie sans récidive ont été étudiées.

Résultats

Au total, 48 patients ont bénéficié d’une pneumonectomie de totalisation. Tous les patients avaient bénéficié d’une précédente résection pulmonaire pour CBNPC, à l’exception d’un patient qui présentait une pathologie bénigne. La majorité des patients était de sexe masculin (81,3%) et tabagiques sevrés (70,8%). Dix (20,8%) patients ont reçu un traitement par chimiothérapie néo-adjuvante. Une complication postopératoire est survenue chez 62,5% des patients. Les principales complications étaient : une hémorragie nécessitant une transfusion (33,3%), une pneumopathie (16,7%), une paralysie du nerf récurrent (10,4%) et une arythmie cardiaque par fibrillation auriculaire (8,3%). Seulement 6,3% des patients ont nécessité une reprise chirurgicale pour saignement. Aucun patient n’a présenté de fistule bronchique après pneumonectomie de totalisation. Le taux de mortalité hospitalière était de 8,3% (n=4). Malgré la nécessitée de réaliser une pneumonectomie de totalisation, 35,4% des patients avaient une maladie de stade I, et 43,8% de stade II. Une récidive est survenue chez 47,9% des patients avec une survie moyenne sans récidive de 11 mois. La survie globale moyenne après pneumonectomie de totalisation atteignait 45 mois (>3 ans).

Conclusions

Entre des mains expérimentées, la pneumonectomie de totalisation est un traitement curatif sûr pour les CBNPC. Malgré le taux élevé de complications, le taux de mortalité reste faible. Une survie globale prolongée est offerte par la pneumonectomie de totalisation aux patients ayant déjà bénéficié d’un traitement chirurgical pour un précèdent CBNPC.

Mots-clés :
Pneumonectomie (Pneumonectomy), Poumon, cancer chirurgie (Lung cancer surgery),