Prise en charge chirurgicale de l’insuffisance mitrale ischémique par rapprochement des piliers et annuloplastie restrictive
Communication orale
Etablissements rattachés à ce résumé :
1) 42 - Saint-Etienne - C.H.U. - Hôpital Nord - Service de Chirurgie Cardio-Vasculaire

Auteur principal :
Varin Thomas


Co-auteurs :

Pierrard Romain1 / Bentz Jonathan1 / Campisi Salvatore1 (campisis@hotmail.com) / Fuzellier Jean-François1 (j-f.fuzellier@sfctcv.org) /

Objectifs :

Le traitement chirurgical de l’insuffisance mitrale (IM) ischémique est controversé entre l’annuloplastie restrictive isolée et le remplacement valvulaire. Des techniques complémentaires sous-valvulaires parfois complexes ont été proposées pour réduire la récurrence d’IM au long terme. La technique de rapprochement partiel des piliers est la plus simple, mais n’a jamais été étudiée à moyen terme. L’objectif de cette étude rétrospective était d’évaluer, à moyen terme, les résultats cliniques et échographiques de cette technique.

Matériel et méthodes

De mai 2012 à novembre 2017, les patients ayant bénéficié de cette technique, pour une IM ischémique, ont été inclus. Un suivi clinique et échographique postopératoire et à moyen terme a été réalisé. Le critère de jugement principal était la récurrence d’IM >2. Les critères de jugement secondaires étaient la survie, les complications postopératoires, les événements cardiovasculaires et le remodelage inverse du ventricule gauche au cours du suivi.

Résultats

Quarante et un patients ont été inclus (moyenne d’âge, 68 ans ; fraction d’éjection, 47,4±10,7% ; 31 étaient NYHA III-IV ; hauteur de tenting, 8,7±2,7 mm ; surface de tenting, 1,7±0,7 cm2). La mortalité opératoire était de 2,4% (n=1). Le suivi moyen était de 3,6±1,4 an. Au cours du suivi, il était observé : 4 décès (9,8%), aucune réintervention mitrale et 7 réhospitalisations (17,1%) pour décompensation cardiaque. Le suivi échographique a retrouvé une récurrence d’IM grade 3 (2,4%) chez un patient. Nous n’avons pas objectivé de remodelage inverse significatif du ventricule gauche, mais une diminution significative de la surface et hauteur de tenting (0,5±0,6 cm2 vs. 1,7±0,7 cm2, p<0,0001 ; 4,2±3,4 mm vs. 8,7±2,7 mm, p<0,0001).

Conclusions

La technique de rapprochement simplifié des piliers associée à une annuloplastie mitrale restrictive dans l’IM ischémique est une technique sûre associée à un faible taux de récurrence d’IM et une amélioration du tenting.

Mots-clés :
Chirurgie cardiaque (), Valves cardiaques (Heart valves), Valve mitrale, réparation (Mitral valve repair), Insuffisance mitrale ischémique (Ischemic mitral regurgitation), Infarctus du myocarde (Myocardial infarction), Ventricule gauche (Ventricle, left), Valves cardiaques (Heart valves), Echocardiographie (Echocardiography),