Espace personnel

CNU

Conseil National des Universités (CNU-Santé)

Sous-section 51-03

 

Le Conseil national des universités pour les disciplines médicales, odontologiques et pharmaceutiques est l’instance nationale compétente à l’égard du recrutement et du suivi de la carrière des professeurs des universités (PU-PH) et des maîtres de conférences (MCU-PH) dans les disciplines correspondantes. Il est composé de 11 groupes, eux-mêmes divisés en 52 sections, dont chacune correspond à une discipline. Chaque section comprend deux collèges où siègent des représentants des professeurs des universités et personnels assimilés et, d’autre part, des représentants des maîtres de conférences et personnels assimilés.

 

La section 51 regroupe quatre sous-sections :

Sous section 01 pneumologie ; addictologie (2 options)

Sous section 02 cardiologie

Sous section 03 chirurgie thoracique et cardio-vasculaire

Sous section 04 chirurgie vasculaire ; médecine vasculaire (2 options)

 

Les deux tiers de leurs membres au moins sont élus, les autres nommés par le ministre chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche (MESR). L’élection des membres a lieu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Le mandat est de six ans et le renouvellement se fait par moitié tous les trois ans (dernier renouvellement 2018).

 

Les sous-sections du CNU Santé ont quatre missions réglementaires :

1- Le recrutement des Professeurs et des Maitres de conférences des Universitéspar l’inscription des enseignants-chercheurs sur la liste d’aptitude aux fonctions de PUPH ou de MCUPH à l’issue du concours qui a généralement lieu au mois d’Avril de chaque année universitaire, en fonction des postes ouverts au concours et publiés préalablement au Journal Officiel.

2- La promotion dans le corps: avancement 1ère classe, classe exceptionnelle, hors classe (MCUPH), en fonction du nombre des postes budgétairement disponibles attribués par le Ministère à chaque section, puis répartis par sous-sections.

3- L’évaluation des dossiers des candidats à une prime d’encadrement doctoral et de recherche (PEDR), en établissant un classement sur la base duquel la décision d’attribution ou non de la PEDR est prise par chaque établissement universitaire.

4- La production d’avisà la demande du ministère chargé de l’enseignement supérieur concernant les candidatures à des postes de Praticien Hospitalo-Universitaire, ou les demandes de changement de section/sous-section par des enseignants-chercheurs.

 

Elles assurent aussi de manière plus informelle un rôle de prospective :

– sur le plan individuel, en suivant l’évolution du cursus de chaque candidat à une carrière hospitalo-universitaire(auditions anticipées)

– sur le plan national, en élaborant une prospective démographiquedes postes libérés ou créés de façon à les pourvoir en facilitant le cas échéant la mobilité de candidats.

 

 

 

Pascal-Alexandre Thomas, Président de la sous-section 5103

le 22 juillet 2019

 

 

Newsletter