Espace personnel Espace partenaires

Hommage au Professeur Alain Cribier

La SFCTCV rend hommage au Pr Cribier pour l’ensemble de son œuvre médicale et exprime ses plus sincères condoléances à ses proches.

Hommage du Pr Pierre Yves Litzler, chirurgien cardiaque à Rouen

Nous avons l’immense douleur de vous annoncer le décès du Pr Alain Cribier survenu le 16 février 2024 à l’âge de 79 ans.

Alain Cribier fut mondialement reconnu pour le développement du TAVI dont la première implantation, effectuée en 2002, a sauvé près de 3 millions de patients. Mais sa renommée avait déjà franchi les frontières depuis de nombreuses années. En effet, il était également le premier à avoir effectué une dilatation par ballonnet de la valve aortique en 1985 et à avoir réalisé une valvuloplastie mitrale au moyen d’un commissurotome métallique percutané en 1992. Cette dernière invention l’avait déjà fait parcourir le monde, et particulièrement l’Inde, où il sauva la vie de milliers de patients. L’ensemble de ses travaux et inventions lui vaudra d’être reconnu et honoré par d’innombrables prix internationaux dont celui de l’American College of Cardiology.

Dès ses premières années d’internat, il eut un parcours « atypique » ce qui lui donna l’occasion de travailler au sein du laboratoire californien du Dr Swan et du Dr Ganz, inventeurs du célèbre cathéter. Il m’expliqua souvent à quel point la rencontre avec ces deux médecins avait été décisive pour la suite de sa carrière, et c’est au CHU de Rouen qu’il effectuera ensuite tous les développements de ses recherches.

A titre personnel je garderai pour toujours le souvenir d’un homme d’une intelligence exceptionnelle, plein d’humour, d’une gentillesse et d’une bienveillance immense, adulé par les gens avec qui il travaillait. Sur le plan culturel, nous partagions le même amour de la musique. Il jouait du piano de façon remarquable faisant même l’admiration de musiciens professionnels.

Il y a plus de vingt ans, il m’avait demandé si j’accepterais de l’aider au développement du TAVI. Peu de personnes y croyaient à l’époque. Mais la seule idée de pouvoir travailler avec lui m’incitera à donner immédiatement une réponse positive malgré mes doutes sur la faisabilité du projet. Il s’ensuivra des années difficiles de développement, au milieu d’une certaine « adversité » mais jamais il ne renoncera jusqu’à la réussite que l’on connaît.

Alain Cribier était également un homme loyal, épris de justice et il ne manquera jamais, jusque sous la coupole de l’Académie des Sciences, de nous remercier, le Pr Bessou et moi-même, pour, selon ses mots, notre apport fondamental de chirurgien dans l’émergence et le succès de cette technique. Il était profondément attaché à cette collaboration avec les chirurgiens et avait gentiment accepté, lors d’une séance mémorable, de venir enseigner aux « jeunes » chirurgiens cardiaques la «   science du TAVI », au sein du MTC de Rouen qu’il dirigeait. Le succès immense de son projet ne l’empêchait pas de conserver un œil attentif et critique sur les dérives que cette nouvelle technique pouvait entraîner.

Enfin, je n’oublierai jamais son indéfectible soutien dans ma carrière.

Aujourd’hui, nous perdons tous un des plus brillants médecins de notre époque qui aura laissé son empreinte indélébile dans l’histoire de la médecine.

Pr Pierre-Yves Litzler

Newsletter